Commémoration de la pendaison du militant écologiste nigérian Ken Saro-Wiwa

Commémoration de la pendaison du militant écologiste nigérian Ken Saro-Wiwa

Traduit par:Abdullah Omar

Coïncidant avec les activités du Sommet sur le climat COP27, marque aujourd’hui l’anniversaire de la pendaison du militant écologiste nigérian « Ken Saro-Wiwa », qui a attiré l’attention de l’opinion publique mondiale dans le cadre de la campagne pacifique qu’il a menée contre la dégradation de l’environnement des terres et de l’eau dans le « Ogoniland » à la suite de l’élimination aléatoire des déchets pétroliers de la société « Shell » du groupe Royal Dutch Shell dans le sud du Nigeria.

Après que la campagne (Ken Saro-Wyo) ait provoqué une une forte sensation médiatique sur le continent africain, il a été arrêté et condamné à mort avec 8 autres cadres du « Mouvement pour la survie du peuple Ogoni « MOSOP) », qu’il dirigeait en 1995… Il y a une accusation explicite contre la compagnie « Shell, en collusion avec le régime, a exécuté Saro-Wiwa et 8 de ses compagnons, et liquidé 2 000 manifestants, dont la moitié est mort dans les prisons en raison de la torture.

A ce jour, le peuple "Ogoni" lutte pour enrayer les catastrophes environnementales (maladies mortelles – pollution de l’eau – élimination de la pêche) laissées par les entreprises occidentales travaillant dans l’industrie pétrolière, et dénonce la négligence des gouvernements nigérians successifs comme étant réticents d’imposer des contrôles environnementaux à ces entreprises..Bien que les Nations Unies aient publié de nombreuses déclarations exigeant des contrôles juridiques internationaux, recommandant que le gouvernement nigérian et le groupe pétrolier « Shell » participent à une opération de nettoyage à grande échelle en « Ogoniland », mais aucune des parties n’ont  adhérés aux contrôles juridiques internationaux. À ce jour, de nombreuses multinationales occidentales polluent encore l’eau et l’air sans garder de la vie de la population locale… Même le droit international aligné et complice des intérêts de ces entreprises et n'a pas soutenu les poursuites intentées par la famille de "Ken Saro-Wiwa" contre la société "Shell", accusé d'avoir soudoyé certaines personnes pour les diffamer contre le mouvement "pour la survie du peuple Ogoni" «  MOSOP ».

Aujourd’hui, une cour d’appel internationale à Milan a rejeté une demande de la compensation contre Shell et Eni introduite par le Nigeria pour les dommages résultant de la plus grande affaire de corruption dans l’industrie pétrolière du pays. Le Nigeria a engagé une bataille juridique contre les deux sociétés depuis 2018 après avoir accusé des responsables de profit et d’acquisition illégale du champ OBL 245.